8 de December de 2022

De branche en branche – Verakis Partie 39

Courrier des lecteurs

Au cours de l’année 2001, les magazines français et brésiliens ont publié à peu près la même quantité de lettres de lecteurs. Cinq d’entre elles, tant au Brésil qu’en France, traitaient de l’alimentation ou de la nutrition maternelle infantile. C’est ce que montre le graphique ci-dessous :

D’une façon générale, on remarque que les magazines brésiliens publient proportionnellement à leur volume global plus de lettres de lecteurs que les magazines français. Contre les 110 lettres publiées par les magazines brésiliens, les revues françaises, largement plus nombreuses, n’en ont publié que 141.

Les lecteurs brésiliens écrivent-ils davantage ? Les magazines brésiliens veulent-ils donner l’impression d’être plus à l’écoute de leurs lecteurs ? Ou encore, plus simplement, les magazines brésiliens ont-ils davantage de place à consacrer à cette rubrique ?

Les magazines ont-ils fait leur choix en fonction de leur ligne éditoriale, ou faut-il voir là le reflet de l’intérêt porté par les lecteurs brésiliens sur ce sujet ?

De l’examen des lettres publiées par les magazine étudiés dans les deux pays, il ressort que, dans la majorité des cas, on trouve dans ces lettres l’éloge d’articles parus dans des numéros précédents ou des demandes d’articles sur des thèmes spécifiques.

Si certains lecteurs lisent intégralement leur revue, il en est d’autres qui se contentent de la survoler, ne s’intéressant qu’à quelques rubriques, parfois même ne lisant que tel ou tel paragraphe, telle ou telle phrase attrapée au vol ça et là.

II est évident que de tels lecteurs n’auront qu’une idée approximative des informations qui leur sont offertes ; certaines de ces informations pourront même leur paraître incongrues, faute d’être replacées dans leur contexte et judicieusement interprétées. Il faut tout lire pour pouvoir bien comprendre. Même est-il parfois nécessaire, pour un lecteur habitué à son magazine, de se référer à des articles antérieurs. Un suivi des informations véhiculées serait donc nécessaire, même dans cette rubrique.

 

Juliana T. Grazini dos Santos – Docteur en Information et communication, Nutritionniste, Créatrice de Verakis. 

Ceci est le trente-sixième chapitre de la “saga”  qui raconte “les fondations” de Verakis.

Lisez les chapitres antérieurs:

https://verakis.com/de-branche-en-branche-verakis-partie-38/

 

 

 

 

Source: Ma thèse de doctorat: “La science de la nutrition diffusée au grand public en France et au Brésil – Le cas de l’alimentation maternelle infantile. Thèse dirigée par Baudouin JURDANT

Imagem: Julia Ardaran