24 de February de 2022

De branche en branche – Verakis Partie 28

Format des informations

En France, au cours des trois années étudiées, les informations sur l’alimentation et la nutrition maternelle infantile ont été publiées principalement par le biais d’une évocation des produits ou accessoires alimentaires ou à effet nutritionnel.  Cette évocation se fait par le canal des annonces publicitaires, des communiqués de presse et des produits proposés.

Plus de la moitié de l’anneau est occupée par ces types d’informations.

Parmi les informations de nature journalistique et consacrées au thème qui nous occupe, les articles venaient en tête, suivis par les « informations brèves », puis les « conseils des lecteurs aux lecteurs » et les « questions aux spécialistes ». Enfin quelques informations passaient par le canal du courrier des lecteurs et des interviews.

Dans les revues brésiliennes qui ont fait l’objet de notre étude, les informations sur l’alimentation et la nutrition ont surtout emprunté le canal des informations brèves, puis celui des produits proposés par les magazines ; viennent ensuite les articles, les questions aux spécialistes, les annonces publicitaires, puis les conseils des lecteurs aux lecteurs et enfin le courrier des lecteurs.

Aucune information sur l’alimentation et la nutrition maternelle infantile n’a été publiée dans les revues brésiliennes par le biais des communiqués de presse non plus que par celui des interviews.

La rareté des informations passant par les messages publicitaires nous amène à penser que les informations de nature journalistique dominent dans les magazines brésiliens, sous la forme d’articles rédigés par les journalistes avec ou sans le concours de professionnels spécialistes, consultants ou non.

En France, près de 75 % des informations sur l’alimentation et la nutrition maternelle infantile ont emprunté les formes susdites, alors qu’au Brésil seulement 25 % d’entre elles ont passé par les rubriques proposant des produits alimentaires ou à effet nutritionnel.

En ce qui concerne les informations de nature journalistique, les proportions sont évidemment inversées : 25 % pour la France, et 75 % pour le Brésil. Dans les deux pays, elles ont été traitées sous forme d’articles, d’informations brèves et de questions aux spécialistes. Ces deux dernières formes ont été utilisées plus souvent que les articles, au Brésil. En France, ce fut l’inverse.

Dans les deux pays, la quantité d’informations sur notre thème et passant par les rubriques « Courrier des lecteurs » et « Conseils des lecteurs aux lecteurs », a été minime. Et, au Brésil, aucune information sur l’alimentation et la nutrition maternelle infantile n’a été publiée au moyen d’interviews.

Juliana T. Grazini dos Santos – Docteur en Information et communication, Nutritionniste, Créatrice de Verakis. 

Ceci est le vingt-huitème chapitre de la “saga”  qui raconte les fondations de Verakis.

Lisez les chapitres antérieurs:

De branche en branche – Verakis Partie 27

 

De branche en branche – Verakis Partie 26

Source: Morceaux de l’introduction de la ma thèse de doctorat: “La science de la nutrition diffusée au grand public en France et au Brésil – Le cas de l’alimentation maternelle infantile. Thèse dirigée par Baudouin JURDANT

Imagem: Julia Ardaran